mercredi 11 juin 2008

Coeur blessé

Un jour ou l'autre, tous autant que nous sommes, nous avons massacré un coeur jusqu'à lui donner l'aspect de l'illustration ci-dessus. Le pire, c'est que, la plupart du temps, ce coeur appartenait à un être aimé. Or, nous ne sommes pas, loin s'en faut, des virtuose des opérations à coeur ouvert qui permettraient de soigner ces blessures.
Alors, nous devenons des spécialiste du cautère sur un coeur qui n'est pas de bois, contrairement à la jambe de l'expression bien connue.

vendredi 6 juin 2008

Les impôts

video

Sans commentaires

Pages suivantes

Pour continuer la lecture vers d'autres billets plus anciens, cliquez sur le lien ci-dessus, à droite.